Pas des demi-oranges, ni des chansons qui disent "sans toi je ne suis rien" ou "je ne peux pas vivre sans toi", ni les films de Disney où une jeune femme renonce à sa famille et même à sa voix pour l'amour d'un prince. Rien de tout cela n'est l'amour, ils ressemblent plutôt Syndrome d'Anna Karenina, trouble dans lequel l’amour est si intense et incontrôlé que tout est laissé de côté - même le bien-être physique et l’équilibre émotionnel lui-même - pour être avec la personne désirée.

Le nom de ce syndrome vient du roman de 1877 écrit par Leon Tólstoi, qui a passé il y a quelques années au grand écran avec Keira Knightley. Anna Karenina était une femme qui, bien que mariée et avec un fils, avait tout laissé derrière elle pour son amour pour le militaire Vronsky, qui avait perdu tout intérêt pour elle peu après. Le livre explique comment les sentiments intenses d'Anna l'amènent à rester obsédée par l'idée de garder, à peine, ce qu'elle pense être le véritable amour. Nous ne voulons pas faire un spoiler mais la chose finit vraiment mal.

Les personnes atteintes du syndrome d'Anna Karenina se sentent heureuses, mais la plupart du temps, elles sont bouleversées par le fait qu'elles ne se sentent pas mises en correspondance ou par la peur que leur relation prenne fin.

Cet engouement aliéné et incontrôlé n’est pas seulement une affaire de fiction, mais est plus courant que nous le pensons, vous pouvez même après avoir lu cet article penser à un cas connu de votre environnement. Le syndrome Anna Karenina se caractérise par une grande attraction qui se traduit par une besoin affectif, une idéalisation et un grossissement de l'autre personne. Ce genre d’amour est aveugle et ne comprend pas les raisons, c’est capable de tout pour être ensemble et il est habituel pour cette personne de laisser ses amis et parents afin de maintenir la relation.

La crainte de la fin du couple ou le sentiment qu'il y a beaucoup plus que ce que l'on reçoit sont des pensées constantes chez les personnes atteintes de ce syndrome, qui s'ajoutent au manque d'estime de soi, à la dépendance émotionnelle, à l'anxiété et aux symptômes de la dépression et le sentiment qu'il n'est pas complètement complet. C'est très similaire à trouble affectif et obsessionnel où tout est fait par et pour l'autre individu.

Il est normal qu'au début d'une relation tout soit fantastique et que la magie soit omniprésente, mais au fil du temps, cet amour passionné se transforme en un amour plus mûr. Mais parfois, cela n'arrive pas ou que l'autre personne n'ait aucun intérêt à poursuivre ensemble le chemin, comme l'a fait Vronsky dans la pièce, c'est à ce moment-là qu'il faut prendre les rênes et ne pas s'accrocher à quelque chose qui ne va pas travailler.

Un autre signe de personnes atteintes du syndrome d'Anna Karenina est que ils veulent se convaincre qu'ils sont heureuxCependant, ce n'est pas vraiment vrai, car les personnes avec lesquelles ils partagent leur vie ne leur correspondent pas de la même manière. Il est vrai que, comme le dit le psychothérapeute Jorge Bucay, nous ne pouvons pas prétendre qu'ils nous aiment de la même manière que nous, chacun a le sien, cependant, ce lien doit exister d'une manière ou d'une autre, car l'amour c'est pour nous rendre meilleurs et contribuer, ne pas limiter et supprimer.

Conseils pour ne pas tomber dans le syndrome d'Anna Karenina

Avant de vous lancer dans la belle folie de l'amour, vous devez tenir compte de certaines choses pour que tout se passe bien. Ensuite, nous vous donnons un petit guide d'instruction pour éviter le syndrome Anna Karenina et pour atteindre construire une relation saine:

  • Ne cherchez pas un partenaire à tout prix

    Si vous vivez avec la pensée que vous êtes incomplet, vous aurez tendance à chercher quelqu'un avec qui vous compléter, et c'est une grave erreur, car vous ne serez pas sélectif lorsque vous chercherez quelqu'un avec qui partager votre vie et vous vous accrocherez n'importe qui, sans être la bonne personne.

  • Valeur toi

    Efforcez-vous de vous améliorer dans tous les aspects de votre vie, consacrez du temps également à votre famille, à vos amis et à vos loisirs, ne vous limitez pas à la vie de couple, il y en a beaucoup plus.

  • Respecte ta propre liberté et celle de ton partenaire

    Il est important que, dans la relation, l'individualité des deux soit maintenue, sans restreindre la liberté mutuelle.

  • La priorité c'est toi

    Nous ne vous disons pas de ne pas faire les choses pour votre partenaire, mais gardez à l'esprit que la chose la plus importante dans votre vie est vous, n'arrêtez pas de faire ce que vous aimez à cause des conditions imposées par les autres.

  • L'amour, avec les yeux grands ouverts

    L'amour aveugle n'est pas un bon compagnon, il est vrai que lorsque vous êtes amoureux, la réalité peut être interprétée différemment, mais lorsque vous essayez de prendre conscience de tout ce qui se passe, qu'il soit bon ou mauvais.

  • Ne pas s'accrocher

    Si vous remarquez que cette personne ne ressent plus la même chose pour vous qu'avant, laissez-la partir, il est parfois préférable de laisser tomber la corde et de continuer à lui faire mal. Pensez que vous méritez d'être aimé et qu'ils vous le montrent, ne vous contentez pas de moins.

Silver Linings Playbook - Movie Review (Août 2019).