Si vous n’avez toujours pas une idée claire de la possibilité de recourir à utilisation de la sucette ou non, le comité d'allaitement de l'association espagnole de pédiatrie a proposé dans un article récent une série de conseils sur son utilisation:

  • Chez les nouveau-nés allaités, il est préférable d’éviter la sucette pendant les premiers jours de la vie et de ne pas la décourager lorsque l’allaitement est bien établi, généralement à partir du mois de la vie, âge auquel commence le risque de syndrome de mort subite du nourrisson.
  • Les professionnels doivent savoir que, parfois, l’utilisation d’une sucette est un signe que l’allaitement est difficile, ils doivent donc identifier ces situations et acquérir les compétences nécessaires pour aider les mères de manière adéquate, à la fois avec la technique de l’allaitement et en les perfusant. confiance en soi
  • Chez les enfants allaités artificiellement, il est particulièrement important de recommander l'utilisation de la sucette, car ils présentent d'autres caractéristiques susceptibles d'accroître le risque de syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN).
  • Pour éviter d’autres effets néfastes de l’utilisation de la sucette, il est recommandé, chez tous les enfants, de limiter son utilisation à un an, ce qui comprend les âges où le risque de SMSN est minimal et ceux où le nourrisson a le plus besoin de téter.
  • Les professionnels de la santé doivent savoir qu’outre la tétine, il existe d’autres moyens de calmer un bébé, tels que le contact peau à peau et d’autres méthodes de succion non nutritive.
  • Il appartient aux professionnels de la santé de fournir aux parents des informations équilibrées et impartiales sur les preuves disponibles des avantages et des inconvénients de l’utilisation d’une sucette pour les aider à prendre une décision. Les parents sont ultimement responsables.

Cours de français - Exprimer le conseil (Septembre 2019).