Un nouveau programme d'assistance en reproduction assistée qui a lancé le Hôpital universitaire Fundación Jiménez Díaz (HUFJD), qui repose sur l'utilisation de divers outils en ligne, a permis une augmentation de 30% du nombre de cycles de fertilisation in vitro (FIV) au cours des trois mois écoulés.

Le Programme d'évaluation non présentiel pour le patient infertile est une initiative pionnière en santé publique, à laquelle 200 patients ont participé HUFJD, qui sera bientôt rejoint par des patients de Hôpital Universitaire Rey Juan Carlos de Móstoles, le Hôpital Infanta Elena Valdemoro et le Hôpital général de Villalba, tous intégrés au réseau de santé publique.

Pour éviter les consultations en face à face lorsqu'elles ne sont pas nécessaires et pour accélérer ainsi la procédure, la personne qui souhaite initier un traitement enregistre dans le Portail Patient de la HUFJD, et la requête et l'évaluation préalable de l'inclusion du couple dans le processus sont traitées ensemble.

Le nouveau programme a permis de réduire le temps d'attente jusqu'au premier traitement et d'augmenter le nombre de patientes diagnostiquées et traitées, avec d'excellents taux de grossesse de 40% par cycle de FIV.

Ensuite, toutes les données nécessaires pour la première évaluation sans contact (antécédents cliniques, antécédents familiaux, mode de vie, etc.) sont collectées et les tests médicaux que le patient doit effectuer sont gérés, tels qu'étude hormonale, sérologie, biochimie, conseil génétique, etc. etc. Ainsi, lors du premier rendez-vous face à face, le professionnel dispose déjà des informations nécessaires pour pouvoir commencer le traitement.

Ce programme surveille également le développement des cycles de procréation assistée par le biais des résultats des tests de suivi, et peut même modifier le traitement, si nécessaire, sans contact.

Dr. Corazón Hernández Rodríguez, responsable du Unité de Reproduction Assistée de la HUFJD, a expliqué que le nouveau programme a permis de réduire le temps d'attente jusqu'au premier traitement et d'augmenter le nombre de patients diagnostiqués et traités sans avoir à augmenter le nombre de consultations par patient, tout en maintenant d'excellentes taux de grossesse 40% par cycle de fertilisation in vitro.

Source: IDCsalud Fundación Jiménez Díaz

La fécondation in vitro accessible à tous ? (Août 2019).