Vivre de nombreuses années sans souffrir d'une maladie grave et avec un esprit physique et d'acier est un privilège pour quelques privilégiés, mais également pour ceux qui veillent toute leur vie pour profiter d'un vieillesse active et en bonne santé. Certes, il existe de nombreux facteurs que nous ne pouvons pas contrôler et qui peuvent nous empêcher d’atteindre cet objectif, tels que la prédisposition génétique ou l’exposition à des agents toxiques et polluants, mais cela dépend aussi dans une large mesure de notre mode de vie.

Si nous nous concentrons sur le la santé du cerveauBien qu’il soit généralement affecté au cours du processus de vieillissement, il est dans une certaine mesure entre nos mains d’arrêter la détérioration de cet organe en effectuant des activités permettant d’exercer l'esprit et en évitant certains comportements qui favorisent la perte de facultés cognitives. Rencontrez le 10 habitudes néfastes que tu dois partir si vous voulez que votre cerveau reste jeune plus longtemps.

  • Ne dormez pas les heures dont vous avez besoin

    Les personnes âgées ont généralement besoin de moins de sommeil, mais elles doivent bien se reposer, et si la raison pour laquelle elles dorment quelques heures est un problème d'insomnie, si elles souffrent d'une maladie comme l'apnée obstructive du sommeil ou si elles dorment sur le canapé au mauvais moment. le repos n'est pas réparateur et le cerveau ne récupère pas, ce qui génère de la fatigue, un manque de concentration et une désorientation, et peut entraîner des pathologies graves telles qu'un accident vasculaire cérébral.

    Une grande littérature scientifique montre que dormir mal nuit au cerveau. L’une de ces études, réalisée par des chercheurs de l’Université de Toronto (Canada) et publiée au AVC, relate l'apparition d'artériosclérose cérébrale avec un sommeil fragmenté, ce qui empêche l'oxygénation correcte des tissus cérébraux. En particulier, il a été observé que le risque de souffrir de ce problème augmentait de 27% chez les personnes qui ne dormaient pas de manière continue. Et un autre travail, réalisé à l’Université du Wisconsin et publié au Neurologie, montre que dormir quelques heures ou le faire avec des interruptions augmente les risques de souffrir de la maladie d’Alzheimer.

    Conseil: allez chez le médecin si vous avez du mal à vous endormir, ou si vous sentez que vous ne vous reposez pas bien la nuit mais que vous vous endormez sans vous en rendre compte pendant la journée, car cela pourrait être dû à un problème de santé. Et ne prenez pas de somnifères, même s'ils sont naturels, car de nombreux produits peuvent interagir avec vos médicaments.

     

  • Arrêtez de vous rapporter à d'autres personnes

    L’un des principaux problèmes des personnes âgées est la solitude et l’isolement dans lequel elles vivent, ce qui, en plus de causer de la tristesse et des troubles psychologiques tels que l’anxiété et la dépression, nuit au cerveau. Et c’est que ne pas parler avec d’autres personnes, échanger des opinions, rire ou exprimer ce que l’on ressent, signifie que le cerveau fonctionne moins et perd la capacité de communiquer, de raisonner et de mémoriser. En outre, différentes études montrent que rester seul génère du stress, ce qui implique une augmentation de la production de cortisol, une hormone qui favorise l’inflammation et le développement de certaines maladies auto-immunes.

    Conseil: efforcez-vous de rester en contact avec votre famille et vos amis. Si vous ne trouvez pas facile de les voir fréquemment, appelez-les par téléphone. Et ne fermez pas la porte à de nouvelles amitiés, des cours de gymnastique, de danse, d'excursions, d'adhésion à des associations ou, si vous êtes un internaute, vous pouvez même rencontrer d'autres personnes via Internet, par exemple dans Groupes Facebook spécifiques à vos loisirs.

     

  • Négliger votre régime

    Consommer des aliments riches en acides gras trans, tels que des pâtisseries industrielles, des saucisses, des plats précuits ou des collations, est nocif pour la santé en général, mais de nombreuses personnes âgées en consomment régulièrement, car elles manquent de capacité ou de paresse, l'achat ou cuisiner. Le beignet de déjeuner, la soupe du repas, les chips du goûter et le verre de lait avec des biscuits pour le dîner sont des exemples d'un menu typique du troisième âge qui, en plus de manquer de vitamines et de minéraux nécessaire, peut détériorer le cerveau et être à l’origine de maladies qui l’affectent également, telles que le diabète ou l’hypertension, qui, à leur tour, augmentent le risque de subir un AVC.

    Aux affectations physiques qui génèrent ce type de lipides, il faut ajouter les effets psychologiques. Et est-ce que selon une étude menée entre l'Université de Navarre et Las Palmas de Gran Canaria, les personnes qui suivent un régime riche en produits contenant des graisses trans ont jusqu'à 48% plus de chances de souffrir de dépression.

    Conseil:Son régime alimentaire est aussi naturel et équilibré que possible, basé sur des aliments non transformés ou très mal transformés tels que des légumes, des fruits, des œufs, des légumineuses, des produits laitiers naturels, de la viande et du poisson non préparé.Vous pouvez utiliser certains produits surgelés, conservés dans de l'huile d'olive, des légumes bouillis et des légumineuses, pour faciliter la préparation des plats, mais ne vous basez pas sur les favadas en conserve, les bâtons de merlu et les soupes.

     

  • Considérer une perte auditive normale

    La perte auditive est un problème associé au processus de vieillissement, mais cela ne signifie pas que vous ne devriez pas chercher de solution pour maintenir à la fois une bonne qualité de vie et la santé du cerveau. Une étude canadienne publiée dans PLoS ONE indique qu'il existe une relation directe entre la perte auditive, la capacité cognitive et la démence; une enquête de l'Université de Bari (Italie) associe la perte auditive centrale associée à l'âge au double du risque de souffrir d'une légère détérioration cognitive; et un autre travail montre que les personnes qui n'entendent pas bien sont plus inactives et plus susceptibles de souffrir de dépression.

    Cela peut être dû au fait que le cerveau doit faire un effort pour comprendre, assimiler et traiter les sons, en particulier pendant une conversation, ce qui provoque des dommages à long terme. De plus, lorsqu'ils ont mal entendu, les personnes âgées ont tendance à augmenter le volume de la radio, de la télévision ou du téléphone, même lorsqu'elles utilisent des écouteurs, ce qui provoque des lésions cérébrales à moyen terme, plus difficiles à réparer pendant la vieillesse.

    Conseil:il est important de consulter un oto-rhino-laryngologiste pour évaluer la capacité auditive et de ne pas refuser d'utiliser un appareil auditif si nécessaire, car certains modèles passent inaperçus et que son utilisation empêche le cerveau d'être soumis à de grands efforts et les différents appareils.

     

  • Rester inactif pendant la journée

    Évitez les habitudes de vie sédentaires et l'exercice physique est souvent essentiel pour une bonne santé physique et mentale, même chez les personnes âgées. Ceci est démontré par la littérature scientifique, qui indique même que l'exercice physique peut être particulièrement bénéfique pour les personnes atteintes de démence et constitue une bouclier contre la maladie d’Alzheimer, car il aide à maintenir en bon état les matières grises et blanches du cerveau.

    Rester physiquement actif aide à avoir une meilleure fluence verbale, améliore la mémoire et la concentration, et favorise le traitement des idées; tout en réduisant les risques de subir un accident vasculaire cérébral et d'autres pathologies qui endommagent le cerveau, telles que le diabète.

    Conseil:Si vos habitudes n’ont jamais été physiques, commencez petit à petit en marchant pendant 30 minutes tous les deux ou trois jours et en essayant d’accroître le rythme et la durée de la marche à mesure que vous trouvez plus agile. Cela peut également vous aider à rejoindre une classe collective d’entretien physique dirigée par un professionnel afin d’éviter les mauvaises postures et les blessures, et de rencontrer d’autres personnes de votre âge.

    Si vous préférez rester à la maison (bien que cela ne soit pas bénéfique pour votre cerveau), vous pouvez acheter un vélo d'appartement ou un vélo elliptique et commencer à les utiliser à un rythme soutenu. Si vous avez un problème de mobilité ou si vous avez déjà eu une blessure, consultez un physiothérapeute pour savoir quel exercice vous convient le mieux.

     

  • Continuez de fumer fréquemment

    Fumer est l'une des pires habitudes car il affecte négativement tout notre corps, mais surtout le cerveau. En particulier, c'est le cortex cérébral qui perd de l'épaisseur plus rapidement chez les fumeurs, ce qui génère des dommages qui réduisent les capacités cognitives. Pour cette raison, les personnes qui fument ont tendance à avoir une mauvaise mémoire, une moins grande attention et des difficultés à communiquer clairement, problèmes qui s'aggravent avec le vieillissement.

    La nicotine affecte le système nerveux central, augmente la pression artérielle, gêne la respiration et accélère le rythme cardiaque. En outre, il peut interagir avec certains médicaments et réduire leurs effets, de sorte que les personnes qui suivent un traitement médicamenteux devraient envisager de cesser de fumer encore plus sérieusement.

    Conseil:Il n'est jamais trop tard pour abandonner cette habitude néfaste; De plus, il semble qu'il soit possible de récupérer une certaine épaisseur du cortex du cerveau après l'avoir quitté. Si vous trouvez cela très compliqué, parlez-en à votre médecin, qui vous indiquera un traitement qui vous aidera à lutter contre le tabagisme et l'anxiété.

     

  • Consommez des boissons alcoolisées fréquemment

    Dans cette liste ne pouvait pas manquer la consommation de boissons alcoolisées. Les effets nocifs qu'il produit sur le cerveau apparaissent à la fois à court, moyen et long terme et sont accentués chez les personnes âgées car leur corps n'a pas la même capacité d'assimilation de l'alcool que celui des jeunes.

    Le gros problème de la consommation d’alcool est qu’elle est bien perçue par la société et que de nombreuses personnes âgées la pratiquent depuis leur plus jeune âge. Il leur est donc difficile d’abandonner l’habitude d’accompagner les repas de vin. Mais sachez que la consommation fréquente de boissons alcoolisées affecte les fonctions du cerveau et l'action des neurotransmetteurs, favorise le développement de troubles psychologiques, empêche le sommeil, nuit aux effets des médicaments et provoque des lésions irréversibles.Cela se traduit par un vieillissement accéléré, des problèmes d'élocution, une amnésie, une mauvaise coordination, des troubles de la vision, de l'anxiété, une dépression ...

    Conseil:Comme pour le tabagisme, si vous souhaitez cesser de boire de l'alcool mais que ce n'est pas facile, vous devez parler à un professionnel de la santé. Après cette première étape, la quantité consommée doit être progressivement réduite, uniquement à des moments spécifiques, et remplacée par d'autres alternatives plus saines.

     

  • Éviter l'exposition au soleil

    Les personnes âgées vivant dans une région chaude et ensoleillée peuvent se sentir chanceuses soleil c'est une source de santé pour le cerveau. Cependant, le manque de mobilité, l'isolement social et certaines pathologies entravent parfois l'utilisation de cette ressource naturelle.

    Si tel n'est pas votre cas et que vous avez la possibilité de sortir dans la rue tous les jours, vous devriez le faire, même par temps nuageux, car le rayonnement solaire favorise le bon fonctionnement des neurotransmetteurs et empêche l'apparition de problèmes émotionnels. En fait, il existe un trouble affectif saisonnier (SAD) ou une dépression hivernale pouvant devenir invalidants chez les personnes particulièrement sensibles au manque de lumière. Dans les pays où les hivers sont plus longs, tels que la Finlande ou la Norvège, cas de dépression et de suicides.

    Conseil:essayez de quitter la maison, même si ce n’est que 10 ou 15 minutes, pour vous exposer au rayonnement solaire, mais n'oubliez pas de vous appliquer un écran solaire pour éviter les brûlures et les dommages cutanés. Rappelez-vous que même si le ciel est nuageux, le peu de soleil que vous recevez encouragera votre cerveau. Si vous ne pouvez pas sortir à l'extérieur mais que vous avez une terrasse ou un jardin, asseyez-vous dehors, ou regardez par la fenêtre, ou tirez les rideaux pour que la lumière naturelle envahisse votre maison.

     

  • Toujours effectuer les mêmes activités

    Le cerveau fonctionne très peu si nous faisons toujours la même chose, parce que la routine ennuyéet même une atrophie. Cette situation est très fréquente chez les personnes âgées qui ne veulent pas ou ne peuvent pas accomplir d’autres activités et actions que celles auxquelles elles sont habituées; son cerveau finit toujours par utiliser les mêmes circuits neuronaux, ce qui entraîne une réduction de la vitesse mentale, une perte de mémoire et une capacité réduite de raisonnement.

    Conseil:Il n'est pas nécessaire de faire de nouveaux projets tous les jours, mais vous devez faire un effort pour réaliser des activités qui sortent un peu de la routine quotidienne. Des actions aussi simples que lire, essayer d'utiliser la nouvelle application mobile de la banque, faire des mots croisés ou engager une conversation avec ce voisin que vous ne voyez pas habituellement peuvent demander un petit effort de votre cerveau qui est très bénéfique pour votre santé.

     

  • Abuser de la télévision comme divertissement

    Il est très courant que chez les personnes âgées, la télévision reste toujours allumée, et bien que ce soit pour beaucoup une façon de se sentir accompagné, cette habitude n’aide pas votre cerveau. Regarder la télévision est considéré comme une forme de divertissement passif car il n'encourage pas l'activité mentale. Au contraire, une partie du cerveau fonctionne à peine pendant que nous la voyons, ce qui en diminue la capacité. Des études montrent que les personnes qui passent plus de temps devant le boîte idiote ils présentent une performance cognitive pire.

    Dans le cas des adultes plus âgés, cela peut les amener à s'isoler encore plus de la société et à réduire leurs relations personnelles, car ils trouvent plus confortable de s'asseoir et d'écouter la vie des autres sans penser à la leur. Comme nous l’avons déjà vu, la solitude, la perte de relations sociales et le manque d’activité nuisent à la santé mentale.

    Conseil:si vous ne souhaitez pas quitter la maison ou parler avec d'autres personnes, ou si vous avez besoin d'écouter la télévision pour ne pas vous sentir seul, laissez-le derrière vous et essayez de jouer pendant que vous peignez, lisez, complétez des jeux de réflexion, cuisinez ou faites de l'exercice. , pour garder l'esprit actif.

Voici 9 habitudes qui endommagent le cerveau et qu’il faut arrêter immédiatement (Août 2019).